30 septembre 2022

Empreinte Magazine

Votre magazine de proximité pour une visibilité tous azimuts.

Accueil » CAN Cameroun 2021 : L’arbitrage RD congolais honoré par Jean-Jacques Ndala !

Jean Jaques NDALA

CAN Cameroun 2021 : L’arbitrage RD congolais honoré par Jean-Jacques Ndala !

La 33ème édition de la coupe d’Afrique s’est clôturée le dimanche 09 février 2022 avec le sacre du Sénégal, le tout premier de son histoire. La République démocratique du Congo n’a pas pris part à cette compétition.

Cependant, le pays de Félix Tshisekedi n’a tout autant pas été absent à cette fête africaine du football. Outre la prestation de l’artiste musicien Fally Ipupa lors de la cérémonie d’ouverture, la RDC a été représentée et honorée dans l’arbitrage du tournoi par l’arbitre international Jean-Jacques Ndala Ngambo. Retour sur ce qu’a été la CAN de cet arbitre de Lubumbashi et son ascension au haut niveau.

Il n’a certes pas été retenu parmi les cinq meilleurs sifflets de la compétition, mais l’arbitre professionnel congolais a fait une bonne Coupe d’Afrique des Nations aux yeux de plusieurs observateurs. Ce qui lui a valu une place dans l’équipe arbitrale de la finale entre les Lions de la Terranga du Sénégal et les pharaons d’Egypte comme arbitre de table.

Rôle de maitre du terrain bien assuré

Au cours de cette CAN disputée au pays de Samuel Eto’o, le Cameroun, Jean-Jacques Ndala a officié deux rencontres en tant qu’arbitre principal. Il s’agit du matche entre le pays hôte, le Cameroun, et l’Ethiopie, comptant pour la deuxième journée du groupe A remporté par les Lions indomptables (4-1) ainsi que le choc des 8èmes de finale opposant la Cote d’Ivoire et l’Egypte terminé sur le nul sans but (0-0) dans le temps règlementaire et aux prolongations et gagné à la séance des tirs au but par les coéquipiers de Mohammed Salah (5-4).

Lors de ses deux prestations, l’international congolais est resté maitre du terrain malgré la pression desdits matchs, surtout celui entre ivoiriens et égyptiens. Rigoureux, autoritaire et objectif dans ses décisions, Jean-Jacques Ndala l’a été tout au long de ses prestations. Zéro pénalty sifflé, 8 cartons jaunes distribués et aucun carton rouge sorti, c’est ce qu’on peut retenir de sa CAN en termes de bilan.

Loin d’être le meilleur sifflet du continent africain pour le moment, le congolais est depuis un temps perçu comme une fierté pour la RDC longtemps critiquée sur la scène internationale en ce qui est de l’arbitrage.

Une expérience de plus de 30 matches internationaux dirigés

Cette expérience de la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2021 vient confirmer l’ascension de cet arbitre congolais sur l’échiquier international. En effet, peu avant la CAN, l’arbitre international Jean-Jacques Ndala Ngambo avait reçu de la commission arbitrale de la Confédération africaine de Football la charge d’officier le choc de la super coupe de la CAF 2021 entre deux géants du football continental à savoir : Al Ahly d’Egypte et Raja Casablanca du Maroc respectivement vainqueurs de la Ligue des Champions de la CAF 2021 et de la Coupe de la Confédération Africaine de Football 2021.

Rencontre disputée le 22 décembre 2021 au stade Ahmad Bin Ali de Doha, au Qatar, et remportée par les Egyptiens aux tirs au but (6-5) après un nul (1-1) dans le temps règlementaire et aux prolongations. Là encore c’était une prestation jugée satisfaisante pour le sifflet congolais avec un bilan de 4 cartons jaunes distribués, zéro carton rouge et zéro penalty sifflé. Malgré la tension observée départ et d’autre, sur le terrain comme dans les gradins, J.J Ndala est resté maitre du terrain.

Loin d’être le meilleur sifflet du continent africain pour le moment, le congolais J.J Ndala est depuis un temps perçu comme une fierté pour la République démocratique du Congo longtemps critiquée sur la scène internationale pour ce qui est de l’arbitrage. C’est désormais plus de 33 matchs internationaux dirigés notamment en Coupe d’Afrique des Nations, au Championnat d’Afrique des Nations, aux interclubs de la CAF et en Coupe du monde des Nations de moins de 20 ans. Il est ainsi le seul arbitre RD Congolais à atteindre ce niveau.

Jean-Jacques Ndala bientôt au sifflet d’un matche de la phase finale du mondial ?

Pour la petite histoire, cet officiel de la Ligue de Football du Katanga commence son ascension sur le plan international lors de la saison sportive 2018-2019. Cette année-là, il a dirigé trois matches de la Ligue des Champions africaine à savoir : Orlando- Horoya, Lobi Stars-WAC et JS Saoura- Simba SC, mais aussi deux matchs des Éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Egypte 2019 : Nigeria-Libye et Angola- Burkina Faso ; avant d’être retenu parmi les 27 arbitres centraux sur les 56 officiels pour la phase finale cette 32ème édition de la CAN.

Ce qui était une première pour lui mais aussi pour la RDC qui n’avait plus aligné un arbitre central à une phase finale de la CAN depuis 1982, soit après 18 éditions. Kabongo Kambaji était donc le dernier arbitre congolais à avoir officié dans une phase finale de cette compétition lors de l’édition 1982 organisée en Libye et remporté par les Black Stars du Ghana.

Agé aujourd’hui de 34 ans, Jean-Jacques a également l’expérience
du contrôle de la VAR (Assistance vidéo arbitrale). Il était en effet l’arbitre assistant VAR lors de la finale de la coupe CAF à Cotonou en 2021.

Par ailleurs, grâce à ses multiples performances, le meilleur arbitre des éditions 2018 et 2020 de la Ligue nationale de football, fait partie de la liste de 6 arbitres africains présélectionnés pour la phase finale de la Coupe du monde de la FIFA 2022 qui aura lieu au Qatar aux mois de novembre et décembre prochains.

Richard MUTETA | Empreinte Magazine.