27 septembre 2022

Empreinte Magazine

Votre magazine de proximité pour une visibilité tous azimuts.

Accueil » Dans les couloirs de la primature : Retour sur un an de travail.
Sama Lukonde

SEM Jean Michel Sama Lukonde, Premier Ministre (RDC)

Dans les couloirs de la primature : Retour sur un an de travail.

 

15 Février 2021, les réseaux sociaux s’enflamment, les médias ont de quoi alimenter pendant des semaines leurs rédactions avec une nouvelle information et pas des moindres : Jean Michel Sama Lukonde succède à Sylvestre Ilunga Ilunkamba comme Premier Ministre de la RDC.

À 43 ans Jean Michel Sama Lukonde devait succéder à Sylvestre Ilunga Ilunkamba comme Premier Ministre de la République Démocratique du Congo après que le Président Félix Antoine Tshisekedi ait mit fin à l’accord FCC-CACH qui permit la mise en place du Gouvernement après l’alternance « pacifique » du 24 Janvier 2019.

C’est un homme calme, taiseux et surtout travailleur sur qui le Président de la République a jeté son dévolu pour conduire la destinée de la RDC vers le développement sous la vision du chef de l’Etat, celle de l’union sacrée de la nation. Sama Lukonde a su par son parcours professionnel, politiques et par ses réalisations, s’affirmer comme candidat Premier Ministre après bien évidement déqualification de plusieurs profils sur la table.

Certains bruits de couloirs, de salons huppés disent que le poste aurait été proposé à Moïse Katumbi, président d’Ensemble pour la République, parti membre de l’union sacrée, et que ce dernier aurait refusé car le Président de la République lui aurait fait ombrage lors des échéances de 2018.

Les réalisations de Sama Lukonde ?

c’est aux agents de la grande entreprise Gécamines (Générale des Carrières et des Mines) qu’il faut poser la question car en seulement huit mois d’exercice, Sama Lukonde en tant que Directeur Général de cette entreprise a redonné le sourire aux agents en payant par exemple tous leurs arriérés (Trois mois de salaire) dès sa prise de fonction, en dotant les structures sanitaires de l’entreprise des ambulances, en répondant aux différents besoins, en venant en appuis aux établissements scolaires dépendant de la Gécamines et aussi en mettant en place un projet où le social de l’agent devrait être à tout prix le centre des activités. Mais hélas, comme les bonnes choses ne durent jamais dit-on, huit mois seulement après, c’est au plus haut niveau du pays
que le jeune Directeur Général est appelé pour rééditer ces exploits de la
Gécamines cette fois, pour la République Démocratique du Congo toute entière.

Le début.

Aussi tôt installé, le deuxième jeune Premier Ministre après Patrice Emery Lumumba qui l’a été à 35 ans, Jean Michel Sama Lukonde a, dans le souci d’inclusivité commencé par des consultations de toutes les couches d’actuels membres de l’union sacrée de la nation : la société civile, les confessions religieuses, les diplomates et bien d’autres représentations pour chuter sur la publication du Gouvernement Sama, Gouvernement dit des Warriors.

Félix Antoine Tshisekedi et Sama Lukonde
Félix Antoine Tshisekedi et Sama Lukonde

Présentation du programme et investiture du Gouvernement Sama, un événement jamais vu en RDC.

Devant l’assemblée nationale, le nouveau premier ministre a, avec son Gouvernement, présenté le programme d’action qui s’articule sur 15 piliers regroupés en quatre :
Politique, justice et administration publique:

  • Économie et finances,
  • Reconstruction du pays
  • Et le social

Après présentation du programme par lui-même, le chef du Gouvernement, a mis en avant les ombreuses attentes de la population et c’est à l’unanimité que ce dernier a été adopté par les élus et représentants du peuple. Et pour couronner le tout, il ne lui a même pas été demandé de revenir quelques jours après ainsi que le prévoit la loi pour pouvoir tenir compte des amendements des élus nationaux ; le Premier Ministre, avec la bénédiction du bureau de cette assemblée, a été investi le même jour, chose que l’on n’avait jamais vu dans ce pays. Cet acte a montré que le peuple était impatient de voir Sama Lukonde et son Gouvernement à l’œuvre et qu’il continue à attendre l’amélioration de ses conditions de vie.

Aussi tôt investi, aussi tôt au travail par le tout premier conseil des ministres présidé par le Chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui a donné sa vision, celle de l’union sacrée de la Nation ainsi que des instructions fermes tout en se basant sur le peuple d’abord, slogan sur lequel l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social) parti politique cher au Président de la République fonde sa lutte.

Pas trop politique, Sama Lukonde est un homme d’action : il faut prendre des stratégies, des mesures et surtout les bonnes pour non seulement redonner le sourire à la population, mais aussi pour répondre aux attentes du Chef de l’Etat qui lui a fait confiance.

« L’échec de Sama est celui de Félix : ils en sont tous conscients. » Ce qui les obligent à travailler en synergie pour réussir à faire décoller à nouveau la République Démocratique du Congo et lui faire retrouver son rayonnement d’en temps. Dans le jardin des premiers à la Primature, le buste du tout nouveau chef du gouvernement est installé comme de coutume et c’est dans ce même jardin qu’a eu la messe d’action de grâce à l’occasion des cents premiers jours qui n’ont pas étés de tout repos pour le PM.

Discrétion ou stratégie ?

L’état dans lequel Sama Lukonde a trouvé la primature comme la RDC, doit être amélioré : simplifier l’administration pour faciliter le travail non seulement aux fonctionnaires mais répondre dans des délais raisonnables aux attentes du pays et du monde. Il fallait donc s’entourer et bien l’être en plaçant des individus disposés à travailler pour l’intérêt du peuple et non pour les leurs. A ce propos, seule la nomination du Directeur de Cabinet a été rendue publique ; discrétion ou stratégie ? La vérité est que sur le cabinet du Premier Ministre, nous en savons très peu en effet.

Un an après.

  • Un an après, c’est dans un climat fortement dérangé par le Covid-19 que le Gouvernent Sama se bat pour relancer le pays.
  • Un an après, c’est plusieurs premières pierres qui ont été posées.
  • Un après, c’est plusieurs projets qui ont été lancés à la grande satisfaction de la population qui en réclame plus.
  • Un an après, c’est l’état de siège dont les fruits continuent à être attendus.
  • Un an après, c’est la gratuité de l’enseignement qui ne connait pas ses jours glorieux et qui peine à laisser de bonnes traces.
  • Un an après, c’est le budget de l’Etat qui est passé de 7,1 milliards USD (2021), à 10 Milliards USD pour l’année 2022 et il a été déclaré recevable par l’assemblée Nationale ; ce qui rassure plus d’un quant à l’amélioration graduelle des conditions de vie de la population qui ne réclame que cela.
  • Un an après, c’est des secousses auxquelles le Gouvernement Sama doit faire face comme celui du RAM (Registre des Appareils Mobiles) qui jusque-là n’a pas su convaincre la population qui la considère comme une escroquerie ; Ce dossier a même failli coûter la tête du Ministre des PTN-TIC Augustin Kibasa qui été visé par une motion de défiance à l’Assemblée Nationale.
  • Un an après, c’est un nouvel air, une nouvelle forme de gouvernance, un nouveau leadership qui s’est vu être installé dans les couloirs de la primature. C’est de nouveaux visages et de nouvelles compétences qui sont mises au service de la nation, c’est un vent d’espoir qui a soufflé et qui continue à souffler dans la population.

A Sama Lukonde de ne pas les décevoir et marquer l’histoire par une empreinte qui sera difficilement effaçable et qui marquera l’humanité tout entière.

VOTRE PUBLICITE ICI