30 septembre 2022

Empreinte Magazine

Votre magazine de proximité pour une visibilité tous azimuts.

Accueil » FC Saint Eloi Lupopo : Une renaissance de courte durée ?
FC St Eloi LUPOPO

FC St Eloi LUPOPO

FC Saint Eloi Lupopo : Une renaissance de courte durée ?

 

C’est un vent nouveau qui souffle au sein du Football Club Saint Eloi, Club de Football basé à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga dans le sudest de la RDC, depuis le mois de juillet 2021. Ceci, suite à l’arrivée à la tête du comité dirigeant de Jacques Kyabula Katwe, gouverneur de province.

En effet, en date du samedi 17 juillet 2021, les cheminots ont, au cours d’une assemblée générale extraordinaire et élective, élu à l’unanimité Jacques Kyabula Katwe comme président du club pour un mandat de trois ans, en remplacement de l’homme d’affaires Pascal Beveraggi désavoué par plus d’un quart de joueurs qui l’ont accusé d’avoir abandonné l’équipe depuis plusieurs mois.

Quatre priorités pour relancer l’équipe d’outre tunnel.

Aussitôt élu, le nouveau patron de la team jaune et bleu de Lubumbashi a promis de centrer son action durant ses trois années de mandat sur quatre axes principaux
à savoir :

  1. Faire de Lupopo un grand club de la République démocratique du Congo et du continent africain ;
  2. Doter le club des infrastructures sportives adéquates notamment un stade moderne ;
  3. Créer une académie et réorganiser les équipes d’âges ;
  4. Donner la priorité au recrutement des joueurs locaux, c’est-à-dire les joueurs évoluant dans l’espace grand Katanga.

Ces ambitions, Jacques Kyabula Katwe va les réitérer une semaine plus tard, à l’occasion de l’Assemblée générale ordinaire de l’équipe tenue le samedi 24 juillet, pour l’évaluation de la saison sportive 2020-2021 et la projection de la saison à venir (2021-2022). Le nouveau patron de l’équipe d’outre tunnel est allé plus loin jusqu’à déclarer que son équipe vise le titre de champion à la 27ème édition du championnat de première division de la Ligue nationale de Football.

Un recrutement impressionnant pour lancer le mandat

Pour démarrer son action, le nouveau président des cheminots a effectué une mission dans la capitale Kinshasa pour se rendre compte de l’effectivité des séances d’entrainement qu’effectuent depuis un moment un groupe de joueurs volontaires sous la conduite de l’entraineur Bertin Maku. Durant ce séjour à Kinshasa, le nouvel homme fort de Lupopo offre une surprise aux fanatiques du club.

Accompagné de quelques membres de son comité, Jacques Kyabula réussit à signer l’ancien capitaine des Léopards A de la RDC, l’international Youssouf Mulumbu, qui évoluait jusqu’ici sur le continent européen. Intéressé par le nouveau projet du club, ce dernier va parapher avec Lupopo un contrat d’une année qui sera sanctionné par une reconversion en manager de l’équipe selon l’une des clauses dévoilées du contrat.

La même semaine, cette fois le samedi 31 juillet, Jacques Kyabula va décrocher la signature d’un contrat de deux ans de la part de l’ancien attaquant du TP Mazembe et international congolais Kabangu Mulota Patou et prolonger l’expérimenté gardien de but Matampi Vumi Ley pour deux saisons supplémentaires, lui qui est arrivé au club la saison précédente et qui était sur le point de quitter. Le même jour, deux autres joueurs se sont engagés avec Lupopo pour une saison. Ils’agit de Antony Pandemoya (en provenance du Football Club Lubumbashi Sport) et Mawawa (en provenance du Cercle Sportif Don Bosco).

Jacques Kyabula
Jacques Kyabula

Visite et annonce de la reprise des travaux de rénovation du stade De la Victoire

De retour à Lubumbashi, le nouveau patron du FC Saint Eloi Lupopo s’est très vite rendu, le lundi 2 août 2021 au stade de la Victoire situé dans la commune de Lubumbashi au quartier Kimbwambwa où les travaux de rénovation amorcés par son prédécesseur Pascal Beveraggi étaient suspendus depuis bien longtemps. Accompagné de quelques membres de son comité et de la star Youssouf Mulumbu, Jacques Kyabula va rassurer les fanatiques de la reprise des travaux de réhabilitation de ce patrimoine de l’équipe et l’arrivée prochaine d’une pelouse synthétique.

Soucieux de doter Lupopo d’une équipe compétitive et à la hauteur des ambitions, le comité Jacques Kyabula ne s’est pas arrêté par là. D’autres joueurs de talents vont rallier la ville de Lubumbashi pour s’engager avec l’équipe d’outre tunnel.

C’est entre autres, les congolais Archi Fataki (en provenance de la France) et Dark Johns Kabangu (en provenance du Daring Club Motema Pembe), l’ougandais Allan Katerega, le gabonais Junior Bayanho surnommé le Neymar Gabonais, l’ailier congolais Josué Kazema, le latéral Boka Isaka Chadrack, le gardien Séraphin Ngongo (en provenance de Blessing FC de Kolwezi), et tant d’autres joueurs. A noter également la prolongation du talentueux milieu de terrain Ciel Ebengo.

Un nouveau staff technique et des premiers résultats encourageants.

Pour terminer, un nouveau staff technique sera mis en place avec comme entraineur principal le technicien français Christian Bracconi et comme adjoints le congolais Bertin Maku et le français
Nicolas Robert Sauro. Le marocain Ahmed Khalil Khebbeb va signer comme préparateur physique, Armand Kayembe comme entraineur assistant, enfin Mike Mbuyu et Constantin Mbuyu respectivement entraineur des gardiens de but et entraineur adjoint des gardiens de but.

Ce recrutement jugé impressionnant par bon nombres d’analystes et spécialistes du football en RDC va porter des fruits sur le terrain, car en 12 matchs de championnat, l’équipe de Lupopo va récolter 27 points et occupé la 3ème place au classement partiel pour 8 victoires, 3 matchs nuls et une seule défaite (1-2) contre son rival éternel le Tout Puissant Mazembe Englebert le samedi
18 décembre 2021 dans le derby de Lubumbashi délocalisé dans la capitale Kinshasa. Une performance saluée par plus d’un fanatique du club et qui marque même une période de renaissance pour le deuxième club de Lubumbashi.

BRACCONI
BRACCONI

Une renaissance de courte durée ?

Les débuts de Jacques Kyabula à la tête de la formation de Lupopo sont un petit peu similaire à ceux de son prédécesseur Pascal Beveraggi même si les actions démontrent une certaine particularité. Même en ayant beaucoup de charges en tant que gouverneur de la province du Haut-Katanga, celui qu’on surnomme « wa ndani » est présent à chaque fois que l’équipe a besoin de lui et de sa motivation, un peu comme l’était Monsieur Beveraggi à ses débuts avant de tourner le dos au club après la perte de l’entreprise NB Mining qui est revenue au patron du TP Mazembe Moïse Katumbi.

Ce qui s’est passé avec l’homme d’affaires Pascal Beveraggi pousse plusieurs analystes sportifs en RDC à s’interroger sur la durée de cette période de renaissance qui est vécue chez Lupopo depuis l’arrivée de M. Jacques Kyabula. D’autant plus que ce dernier n’a pas caché ses ambitions politiques derrière sa venue au club. La preuve est son discours lors de la cérémonie de présentation de l’effectif de la saison et du staff technique où il n’a pas hésité à appeler les fanatiques à le soutenir pour demeurer gouverneur et de soutenir les actions du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi et à voter massivement pour lui en 2023.

D’aucun s’interroge ainsi sur la longévité de « wa ndani » à l’équipe d’outre tunnel au cas où il perdait son fauteuil de gouverneur. Surtout lorsqu’on se souvient de la manière dont il a pris l’équipe qui n’est pas différente de celle de Pascal Beveraggi en 2019 ou encore de Faustin Bokonda en 2016, mais aussi d’autres dirigeants qui sont passés par ce club mais qui ont été poussés vers la sortie lors des moments de calamité. Pour le moment, il faut dire que Jacques Kyabula et qu’à son premier mandat à la tête de Lupopo.

Il lui reste encore deux bonnes années. Et pour l’instant l’équipe se porte bien.

VOTRE PUBLICITE ICI