30 septembre 2022

Empreinte Magazine

Votre magazine de proximité pour une visibilité tous azimuts.

Accueil » TRIBUNE : Quand la politique d’un côté est considérée comme un jeu dans lequel la population sert tristement de jouet.
Daël TUMBWE

Daël TUMBWE

TRIBUNE : Quand la politique d’un côté est considérée comme un jeu dans lequel la population sert tristement de jouet.

 

La tribune de Daël TUMBWE : Quand la politique d’un côté est considérée comme un jeu dans lequel la population sert tristement de jouet.

25 Mai 2020, Jean Marc Kabund-a-kabund encore appelé 520 Giga ou maitre-nageur est destitué de son poste de Premier Vice-Président du bureau Jeannine Mabunda à l’assemblée nationale dans un climat politique tendu entre le FCC de Joseph Kabila et le CACH de Félix Antoine Tshisekedi. Ce soir-là, c’était la victoire d’un camp politique sur un autre mais qui tous font partie d’une même mouvance politique, la coalition FCC-CACH de laquelle découlera le gouvernement dirigé par le professeur Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Suite à une pétition du député national de l’opposition du MLC (Mouvement pour la Libération du Congo) Jean-Jacques Mamba réclamant la destitution de JeanMarc Kabund-a-Kabund de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, lors de la plénière, 289 ont voté pour, 17 contre et 9 se sont abstenus, sur les 315 qui ont pris part au vote.

Comme grief, le refus de Jean Marc Kabund de donner des preuves après ses affirmations et déclarations faites au sujet de l’organisation du congrès devant réunir les deux chambres des parlements qui selon lui couterait une énorme bagatelle à la république. Pour cela, le pétitionnaire Jean Jaques Mamba avait exigé des preuves qu’il n’a jamais obtenues, d’où la pétition qu’il a initiée et qui a abouti à la destitution de Jean-Marc Kabund de son poste de premier Vice-Président de l’Assemblée nationale.

En somme, l’incompétence était la base même de la pétition qui avait été saluée par la majorité de l’époque.

6 Décembre 2020, lors de son adresse à la Nation, le Président Félix Antoine Tshisekedi sans autre forme de procès, met fin à la coalition FCC-CACH qui selon lui ne permettait pas la réalisation et la matérialisation de son projet de société résume dans le fameux slogan « Le peuple d’abord ».

C’est la débandade dans les différents camps politiques, l’on assiste à des scènes dignes des films des dieux des légendes où trahisons, désaveux, désertions se sont fait observer pour le seul but de rester auprès de la mangeoire en sautant dans le nouveau bateau appelé « Union Sacrée de la Nation » qui selon le Chef, devrait finalement après s’être séparer de ses encombrants alliés permettre au pays de décoller.

Des concertations sont entamées entre le Président de la république avec toutes les couches de la population, tout le monde est appelé à adhérer à la nouvelle vision du chef de l’état, l’union sacrée de la nation avec à la manouvre l’évincé du bureau de l’assemblée nationale au poste de premier vice-président comme bras droit, comme arbitre.

Des promesses sont faites, des postes sont promis à tous ceux qui voudront bien joindre le camp de ceux qui vont faire de la RDC un paradis en assainissant le climat politique pour que « le peuple d’abord » puisse enfin voir son train démarrer.

Voir un Kabund qui à l’unissons avait été rejeté par les « représentants du peuple » jouée comme élément majeur dans la constitution de l’union sacrée de la nation fait directement voir une minimisation de cette population immature en la matière et qui malheureusement n’y voit que du feu.

3 Février 2021, Le bureau Mboso est élu par la nouvelle majorité, celle de l’Union Sacrée de la nation avec comme Premier Vice-président l’ancien évincé Jean marc kadund-a-Kabund qui revient au même post duquel il a été éjecté par « la majorité ». On nous dira que c’est la majorité de l’époque qui était largement dominée par le FCC et que celle-ci c’est du newlook. De quelle nouvelle majorité il s’agit ? En tout cas, la même qui a été là pour dire non à Kabund mais qui a juste changé de nom, de majorité FCC-CACH à Majorité USN.

URGENT RDC: Jean Marc Kabund, Premier vice-président de l’assemblée Nationale vient de démissionner

Pour qui donc la population estelle prise ? Le même acteur a-til été absout de tous ses péchés ? s’est-il repenti ou encore a-t-il appris et alors beaucoup appris pour combler les vides pour lesquels il a été accusé afin de remplir totalement la mission qui venait de lui être à nouveau confiée ?

Ces questions qui restent posées montre le malaise qui existe dans la classe politique, elles laissent voir comment la population comme des marionnettes est manipulées pour seuls leurs intérêts, leurs positionnements et cela grâce à nos députés qui sont loin et alors très loin de faire ce qu’ils devraient normalement faire. Ils ont là pour leurs émoluments et les cadeaux qui leur sont offerts tout le temps comme les fameuses jeeps, oui les Jeep dont s’est vanté le Président de l’Assemblée Nationale Christophe Mboso N’Kodia Pwanga comme don du chef de l’état comme si c’est pour cette raison que la population les a envoyés au parlement.

14 Janvier 2022, dans un tweet, Le premier Vice-Président après une saga digne d’un film hollywoodien le mettant en froid avec la Garde Présidentielle (Détachement militaire chargé de la sécurité du Président de la République et sa famille) démissionne et en annonçant une voie qui sera écrite, dans laquelle avec la sueur de son front, qui coulera chaque jour, qu’il affrontera les brimades, humiliations et tortures.

Le joueur a-t-il vu que les événements qui avaient causés sa première destitution venir à grand pas et s’est décidé de quitter les choses avant qu’elles ne lui quittent ? Est-ce un ras le bol ? Est-ce une stratégie politique du camp auquel il appartient ? Est-ce qu’une émancipation ?

Ce qui est vrais est que le peuple de la République Démocratique du Congo est loin d’être sorti de l’auberge, jouet il a été, jouet il est et jouet il restera s’il ne finit pas par prendre conscience et prendre les choses en main.

VOTRE PUBLICITE ICI